Affaire Magic Land : Pas de liberté provisoire pour Youssef Saleh et Cie

Le propriétaire du parc d’attraction « Magic Land », Youssef Saleh et deux de ses employés arrêtés suite à la mort d’un enfant qui est tombé du manège se sont vus refuser la liberté provisoire par le tribunal de flagrant délit. Ainsi, Youssef Saleh et ses deux collaborateurs seront fixés sur leur sort le 04 juillet prochain.
Cependant, le procureur a requis contre eux trois (03) mois ferme. La partie civile, dans sa plaidoirie, a même exigé une fermeture du parc d’attraction. Les avocats de la partie civile ont notamment réclamé une somme de 50 millions F Cfa en guise de dommages et intérêts.DAKARACTU.COM Les parents de la victime, selon la Rfm, comptent avec les 50 millions F Cfa, mettre sur pied une fondation  pour la petite enfance. En ce qui concerne les deux autres enfants blessés qui avaient fort heureusement eu le réflexe de s’accrocher pendant l’incident, la partie civile demande qu’une somme de 10 millions F Cfa leur soit versée à chacun.

Leave a reply

%d blogueurs aiment cette page :