Le CESTI met une trentaine de journalistes sur le marché de l’emploi

Une trentaine de journalistes de nationalités différentes issues de la 40e promotion du Centre d’études des Sciences et Techniques de l’information (CESTI) ont reçu mercredi leur diplôme de fin de formation, a constaté l’APS. Leurs parchemins leur ont été remis à l’UCAD II, au cours d’une cérémonie présidée par le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Mary Teuw Niane.

Placée sous le parrainage à titre posthume du couple d’artistes d’origine haïtienne, Lucien et Jacqueline Lemoine, la 40e promotion comprend quatre Maliens, deux Gabonais, deux Togolais et 20 Sénégalais.

Ces nouveaux journalistes arrivent sur le marché de l’emploi après trois ans de formation au Centre d’études des Sciences et Techniques de l’information (CESTI).

Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche a saisi l’occasion pour inviter les récipiendaires à ‘’redoubler d’efforts et à avoir le sens de responsabilité dans l’exercice de leur fonction’’.

Il les a aussi exhortés à faire preuve de professionnalisme, de rigueur, tout en cultivant l’éthique et la déontologie du journalisme.

Le Ministre a par ailleurs souligné son ambition d’élargir la carte universitaire et de la formation professionnelle. Il a à cet égard invité la communauté universitaire, notamment les enseignants et les autorités du CESTI, à diversifier et à enrichir la formation en intégrant les sciences et les techniques afin d’avoir des journalistes dans ces domaines.

Dans le même sillage, le directeur de cabinet du ministre de la Communication, des Télécommunications et de l’Economie numérique a réaffirmé ‘’l’engagement de l’Etat dans la formation continue des étudiants’’.

Pour le directeur du Centre d’études des Sciences et Techniques de l’information (CESTI), Ibrahima Sarr, ‘’de nouveaux défis interpellent le CESTI’’.

Il a entre autres cité ‘’la diversification de la formation pour avoir un diplôme universitaire’’. Il a lancé un appel à l’Etat pour l’octroi d’une subvention conséquente au CESTI.

Le recteur de l’UCAD, Saliou Ndiaye, pour sa part, a rappelé le rôle capital de la presse dans la construction démocratique du pays. ‘’Au regard de sa mission, le CESTI mérite plus’’, a-t-il déclaré.

Le représentant des étudiants de la 40e promotion, Alphouseyni Touré, a, quant à lui, exhorté les autorités à s’engager pour l’insertion des nouveaux journalistes dans le monde du travail. Selon lui, c’est ‘’une question lancinante’’

Leave a reply

%d blogueurs aiment cette page :