Le Sénégal est le pays le plus affecté au niveau de son commerce par la crise malienne, selon le gouverneur de la Bceao

Dans sa livraison du jour, nos confrères de L’Observateur reviennent sur la réunion des ministres des Finances de la zone Franc. Occasion que n’a pas manquée le gouverneur de la Banque centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (Bceao), M. Thiémoko Meylet Koné, pour admettre qu’il « est vrai que la crise malienne a donné un coup d’arrêt à la dynamique de croissance amorcée par ce pays. Les secteurs secondaire et tertiaire ont été fortement affectés. L’impact de la crise s’est traduit par une baisse du taux du Produit intérieur brut (Pib) de l’ordre de 1,2 % en 2012. Mais, quant à l’impact sur les autres économies de l’Union africaine, il faut constater que le pays le plus touché est le Sénégal qui partage la même zone commerciale que le Mali ». M. Koné de poursuivre que le Sénégal fournit non seulement au Mali des hydrocarbures, mais le ciment et un certain nombre de matériels de construction. Le Sénégal a, selon le gouverneur de la Bceao, enregistré une forte baisse dans son commerce avec le Mali.

 

Leave a reply

%d blogueurs aiment cette page :