L’étau se desserre autour de Cheikh Béthio Thioune, ses co-inculpés, eux, sont bons pour les Assises

Avec la restitution des véhicules du Cheikh des Thiantakônes, un Hummer et d’un véhicule 4 x 4 de type pick-up Ford., qui avaient été confisqués par la gendarmerie de Thiès, au lendemain du déclenchement de l’enquête sur la mort de Bara Sow et Ababacar Diagne, on va vers un enterrement de première classe dans cette affaire de double meurtre qui a tenu le pays en haleine pendant plusieurs mois.  Celles-ci avaient été considérées comme les moyens qui ont servi à transporter les corps des disciples tués et enterrés à la périphérie du village de Madinatoul Salam, près de Mbour, rappellent nos confrères de La Tribune. Le procureur de Thies, en conférence de presse, avait déclaré que des traces de sang avaient été découvertes à l’intérieur des véhicules. Le Cheikh et ses chambellans avaient expliqué que ces traces provenaient de moutons qui avaient été tués et transportés dans lesdits véhicules (sic). Quoi qu’il en soit, le marabout ne parviendra pas à convaincre les enquêteurs, qui le retinrent dans les liens de la détention, et les voitures mises sous scellé. Cependant, si l’étau se desserre de plus en plus pour Cheikh Béthio Thioune, ses talibés (disciples), arrêtés en même temps que lui, attendent de connaître le sort qui leur sera réservé. Or, nos confrères ont appris de bonne source que le juge d’instruction du tribunal régional de Thiès s’apprête à les conduire devant la Cour d’assises où ils seront jugés pour crimes, actes de barbarie, inhumation sans autorisation, entre autres. Ils croupissent à la prison de Thiès, après le transfèrement de leur guide à la prison de Rebeuss, qu’il quittera pour le Pavillon spécial, puis la France, pour des soins.

Leave a reply

%d blogueurs aiment cette page :