Lutte contre le blanchiment d’argent : Le Sénégal, meill

Lutte contre le blanchiment d’argent : Le Sénégal, meilleur élève de la Cedeao

Dans son rapport 2012, le Groupe intergouvernemental d’action contre le blanchiment d’argent en Afrique de l’ouest (Giaba) a considéré que le Sénégal est le meilleur élève des pays de la Cedeao en matière de lutte contre le blanchiment de capitaux et du financement du terrorisme,  contrairement à l’année 2011.

Sur les 15 pays de la Cedeao évalués, le Sénégal a eu la meilleure évaluation. Il a obtenu la meilleure note de conformité avec 6 points contre 3 pour son suivant immédiat, la Guinée. Le Sénégal a aussi obtenu la meilleure note, pour la recommandation largement conforme (Lc) avec 13 points contre 9 pour son suivant immédiat, la Gambie. Sur les 16 recommandations-clefs et principales, seul le Sénégal a moins de 9 partiellement conformes et non conformes, ce qui le place en tête par rapport aux pays de la Cedeao.

D’après le rapport 2012, de janvier à juin 2012, la Centif/Crf a reçu 58 déclarations suspectes (Dos) contre 92 cas en 2011 et 84 en 2010, selon le rapport 2011de la Centif (Cellule nationale de traitement de l’information financière). Ce qui montre le grand pas en avant du Sénégal depuis l’avènement du Président Macky Sall au pouvoir. La Centif a, en 2012, envoyé 4 rapports au ministère de la Justice et classé 13 cas, les crimes graves à l’origine des Dos comportaient des délits de fraude, faux et usage de faux en écritures privées, corruption, trafic de stupéfiants, la fraude aggravée de redevance.

Ces bons résultats du Sénégal s’expliquent, selon le rapport, par le fait que pendant la période en revue, le Sénégal a pris d’importantes mesures législatives et réglementaires pour rendre son régime de lutte contre le blanchiment d’argent plus efficient, particulièrement sur la lutte contre l’enrichissement illicite.

Leave a reply

%d blogueurs aiment cette page :