Modou Mbacké Sidy face à la Presse: Macky Sall a agi tel un «courtier» dans l’affaire Dangote

Le Café Presse à Dakar a servi de cadre ce jeudi à la conférence de presse organisée par Modou Mbacké Sidy, petit-fils de Serigne Abdou Lahat. Le marabout qui s’exprimait sur l’affaire Dangote a versé dans les révélations et exigé la démission du porte-parole du gouvernement, Abdoulatif Coulibaly. Macky Sall, dira-t-il, s’est comporté tel un « courtier » dans l’affaire Dangote.

« Amar Logistics, dit-il, a signé des contrats avec Dangote pour le transport du ciment »

Très en verve contre Abdoulatif Coulibaly dont la démarche consiste à «diviser la communauté mouride. Ses problèmes avec Serigne Saliou ne datent pas d’aujourd’hui», dira le jeune marabout, qui révèle savoir qu’un haut dignitaire dans l’entourage du Khalife, «a perçu des commissions dans cette affaire dite des terres de Dangote».

Par ailleurs, Modou Sidy Mbacké de convoquer le système de décentralisation dans chaque localité fondée par le marabout dont la famille est engagée dans un litige foncier avec l’industriel nigerian Aliko Dangote.

«Serigne Saliou Mbacké, dit-il, n’avait de souci que de travailler la terre». 

Rappelant d’emblée que «130 hectares avaient été d’abord achetés par Serigne Saliou pour travailler la terre à Pout. C’est par la suite que l’Etat (sous Wade : ndlr) est intervenu pour l’appuyer et l’encourager». Car depuis 1960, Serigne Saliou «fonde des daaras et fait prospérer des activités éducatives de manière désintéressée. Son industrie (agricole) est meilleure que l’industrie de Dangote; lui au moins ne pollue pas l’atmosphère», a ironisé Modou Sidy Mbacké, qui a aussi dans son viseur, le milliardaire Cheikh Amar, et le chef de l’Etat Macky Sall. «Je suis convaincu que Macky Sall poursuit la mission des colons français qui avaient exilé Serigne Touba; sa démarche n’est pas fondée sur l’intelligence (…). C’est Macky qui a téléphoné à Serigne Moustapha pour lui dire « le dossier est devant la justice, certes, mais j’ai appelé le préfet pour la poursuite des travaux ». Ce, « alors qu’il devait laisser le soin à la justice de vider l’affaire », a-t-il renchéri.

Déterminé, le jeune marabout vide son sac. Il révèle avoir pratiqué l’actuel ministre de la Bonne gouvernance, Abdoulatif Coulibaly qu’il dit bien connaître. Et d’exiger son départ du gouvernement. «J’exige la démission immédiate de Latif Coulibaly du gouvernement. En apostrophant Serigne Saliou Mbacké, il déclare la guerre à tous les fils de Serigne Touba», justifie-t-il.

Mais Modou Mbacké Sidy n’en a pas pour autant terminé le président Macky Sall : « on ne l’a pas élu, mais sa femme. C’est elle qui lui sert de relais à Touba (…). Je regrette d’avoir fait partie de ceux qui l’ont soutenu et voté pour lui. Nous tous avons commis cette erreur qu’on peut réparer. Je doute même qu’il aille au bout de son mandat (…). Rappelez-vous l’histoire de ce fameux tableau d’art fait ‘cadeau’ au Khalife, c’étaient des fétiches. Et on ne gouverne pas un pays avec des fétiches », a-t-il martelé.

Modou Sidy Mbacké dit pourtant en savoir beaucoup sur l’évolution du dossier Dangote-Famille Serigne Saliou. Selon lui, 3,500 milliards de commissions ont été versés et dont la destination reste inconnue. « Les 3,500 milliards n’ont pas quitté Dakar », souffle-t-il.

Quant à Cheikh Amar, « le soi-disant représentant de Serigne saliou (…), c’est aussi un courtier de Dangote ; il est de même avec les autorités », poursuit le marabout. « Amar Logistics, dit-il, a signé des contrats avec Dangote pour le transport du ciment ».6a33bf02287d3d7a7f75906082432742

Leave a reply

%d blogueurs aiment cette page :