Pour avoir un enfant de sexe masculin ou féminin, un sperme épais et des règles régulières : Que faire ?

spermaPar le Pr. Serigne Samba Ndiaye

 

Enseignant Chercheur Phytothérapeute

 

Libellé des Questions / Réponses

 

Bonjour Professeur. Qu’est ce qui peut causer la stérilité dans un couple ?

 

Bonjour. Les causes peuvent être multiples. Chez l’homme on peut citer l’hypogonadisme c’est-à-dire l’insuffisance de fonctionnement du testicule du à un trouble de son contrôle hormonal ; l’insuffisance testiculaire, l’obstruction ou l’absence des voies spermatiques.
Entre autres causes on peut citer le tabagisme, l’alcoolisme, l’exposition aux métaux lourds, le traumatisme testiculaire (coup de pied, accident etc.…),  l’infection généralisée virale ou bactérienne, l’anomalie chromosomique, la varicocèle, les tumeurs, l’orchite etc.…

Chez la femme mise à part l’absence d’utérus, qu’elle soit congénitale ou acquise pour laquelle aucune solution ne peut être proposée, on peut noter une absence ou un trouble de l’ovulation ; des trompes altérées ou bouchées causées par une salpingite, une endométrite, des infections diverses etc.… ; des anomalies de l’utérus qui peuvent être dues soit à des malformations congénitales, à des myomes ou à des synéchies ; des anomalies du col de l’utérus ou de la glaire cervicale, etc.

Docteur. Que faut-il véritablement à la femme ou à l’homme pour procréer ?

Mara. Pour la femme il lui faut au moins une trompe et un ovaire du même côté ; que l’ovaire produise au cours du cycle un follicule contenant un ovocyte ; que les trompes soient perméables (les spermatozoïdes passent) ; une glaire non infectée, abondante et de composition normale, pour la survie des spermatozoïdes ; une muqueuse utérine épaisse pour que l’œuf  fécondée puisse s’implanter et sans anomalie ; une production hormonale suffisante pour assurer le maintien de la grossesse jusqu’à ce que le fœtus soit viable, etc.

Et pour l’homme au moins un testicule ; une production suffisante de spermatozoïdes normaux : 20 millions par millilitre de sperme au minimum ; aucune atteinte des voies excrétrices ; un sperme de composition normale et non infecté ; trouble de l’érection et de l’éjaculation.

Professeur. On accuse souvent un mari incube ou « faru rab » comme étant dans certains cas l’œuvre de la stérilité de la femme. Qu’en pensez-vous ?

Mara. Ce sont des cas qui arrivent. Vous savez dans certains le djinn s’établit au niveau de l’utérus de la femme pour altérer les ovules et empêcher par conséquent, la fécondation. Parfois aussi, il peut laisser la fécondation se faire mais, après quelques mois de grossesse, il frappe d’un coup de pied une veine utérine, provoquant ainsi une hémorragie conduisant à l’avortement.
Notons que les avortements répétés sont souvent causés par les djinns. Le Prophète (SPL) dit, « Satan est aussi omniprésent pour le fils d’Adam que le sang  qui lui coule dans les veines. » (Al-Bukhârî et Muslim).
Dans la plupart de ces cas, la femme qui est atteinte de ce sortilège souffre de douleurs au bas ventre surtout lorsque elle se trouve pendant la période des menstrues et des douleurs au dos .Des fois ces femmes sentent aussi comme une boule qui se déplace dans son appareil génital avec parfois la sortie de petite boule de sang qui n’a aucune relation avec une quelconque maladie connue.

Professeur. Dans quelles circonstances le djinn peut-il atteindre la personne particulièrement les femmes ?

Mara. Il est reconnu que cela peut se faire dans les quatre situations suivantes : Lors d’une grande surexcitation En cas de forte nervosité Lorsqu’on est en proie à la peur Dans un moment de faiblesse, par exemple lorsqu’on regarde une personne du sexe opposé avec concupiscence En dehors de ces cas là, le djinn n’ose pas tenter une pénétration dans le corps humain. Toutefois s’il a formé le projet de pénétrer dans le corps humain, il peut pister sa proie, surveiller le moindre de ses gestes et guetter le moment opportun pour accomplir son œuvre.

Docteur. Moi mon sperme change souvent de consistance. Je le trouve liquide. Est-ce normal ?

Mara. Vous savez au moment de l’éjaculation, le sperme est un peu épais. Puis, dans les 30 minutes suivantes, il se liquéfie. Il devient plus liquide. Pourquoi ? Pour que les spermatozoïdes puissent nager facilement (on nage mieux dans l’eau que dans la crème !) et aller vers l’ovule. C’est donc un phénomène normal.

Professeur, j’ai remarqué que mon sperme est devenu transparent ces jours-ci. Qu’est qui l’explique ?

Mara. Sans doute parce que tu éjacules souvent. Quand on fait l’amour de manière rapprochée, (ou qu’on se masturbe), le corps n’a pas le temps de produire un sperme aussi épais. Il est donc plus transparent. Une abstinence de quelques jours et il redevient plus blanc. Mais cette transparence n’apporte aucun problème !

Professeur. Moi mon cycle menstruel est irrégulier. Je vois très rarement mes règles. Je n’arrive pas à concevoir. Je suis inquiète. Est-ce que j’ovule ?

Mara. Si tu ne vois pas tes règles, ça veut dire que tu n’ovules pas donc tu ne peux pas concevoir. L’un des signes de l’ovulation est le changement dans les sécrétions du col de l’utérus au milieu du cycle au milieu du cycle menstruel. Les sécrétions deviennent fluides, aqueuses et claires. La sensibilité des seins, les crampes et la douleur de l’ovulation  sont autant d’autres signes.

D’autre part, il faut contrôler ton poids car certaines femmes ovulent
lorsqu’elles prennent ou perdent quelques kilos. En général, plus votre poids se rapproche de l’idéal, plus vous avez des chances d’ovuler. Vous devez donc maintenir votre poids proche de la normale. Des chercheurs ont découvert que la graisse corporelle produit et emmagasine de l’œstrogène, une hormone qui prépare le corps à la grossesse. Lorsque le taux d’œstrogène est trop faible ou trop élevé, le système reproducteur peut dysfonctionner. Plus vous avez de la graisse, plus vous produisez de l’œstrogène.

Docteur. Comment faire pour avoir un garçon ? Je n’ai que des filles.

Mara. Je te conseille de caler tes rapports au moment de l’ovulation ou juste après car pour avoir un garçon il faut que deux chromosomes X et Y se rencontrent. Et vous savez que les chromosomes Y sont plus rapides que les chromosomes X mais ces derniers sont plus résistants donc auraient une durée de vie plus longue. Donc quand vous avez un rapport pendant l’ovulation ou juste après (souvent les 14eme et 15eme jours pour celles qui ont des cycles réguliers de 28 jours), Le chromosome Y de l’homme va arriver plus vite que son chromosome X et va rencontrer le chromosome X de la femme qui est sur place pour donne XY, soit de sexe mâle. Maintenant si le rapport est fait un peu plus tôt, entre les 10, 11 ou 12eme jour du cycle, y a de fortes chances d’avoir une fille car, Y pourrait ne pas résister X lui, va rencontrer le chromosome X de la femme pour donner XX, soit une fille.

Pour finir Professeur. Beaucoup de monde parlent des résultats spectaculaires que vous avez eus dans le traitement de la stérilité aussi bien masculine que féminine. Quel est votre secret ?

Mara. Rire. Il est vrai qu’entre 2006 et 2010 j’ai eu à traiter avec succès 328 cas de stérilité masculine et 205 cas de stérilité féminine. J’en remercie le bon Dieu mais aussi mes collaborateurs au niveau de la médecine moderne. Mon secret ce n’est rien que le sérieux et l’abnégation. Je ne prends rien au hasard et je ne brûle aucune étape : des analyses (spermogramme, PV, frottis), échographies (pelvienne, testiculaire), HSG, etc, jusqu’au traitement. La stérilité est un problème complexe qu’il faut aborder avec beaucoup de tact.

Sourcewww.sambamara.com, skype : sambamara   Facebook : Serigne Samba Ndiaye

Leave a reply

%d blogueurs aiment cette page :