Sénégal : Macky Sall prié d’autoriser le renflouement du Joola

Un des responsables de l’Association des victimes sénégalaises du Joola en France (AVSJF), Ba Sagna, a appelé mardi à Paris le président sénégalais, Macky Sall, à autoriser le renflouement du bateau, estimant que ce geste serait la preuve d’une rupture avec le précédent régime à la tête du Sénégal.

 « Un Etat normal et crédible doit la vérité à ses citoyens, il doit être capable de dire ce qui s’est passé exactement le 26 septembre 2002. Nous estimons que dans ce cadre-là, le président Sall doit autoriser le renflouement du bateau pour nous permettre de commencer véritablement notre travail de deuil », a-t-il dit lors d’un entretien accordé à la PANA.

 « Nous savons que Macky Sall était au gouvernement à cette époque. Mais, nous estimons que l’Etat du Sénégal doit la vérité aux familles des victimes », a ajouté le représentant de l’AVSJF qui a également appelé les autorités de son pays à remettre à plat le recensement des familles de victimes, en soulignant que la précédente opération avait manqué de transparence.

 « Sous le régime de Abdoulaye Wade[ ancien président du Sénégal], le recensement avait été fait à la tête du client. On parle de 1800 morts ; on évoque un autre chiffre sans que personne ne soit en mesure de dire où se situe la vérité. Nous demandons à présent un recensement clair et transparent des familles de victimes », a insisté M. Sagna.

 Près de 1863 personnes ont perdu la vie le 26 septembre 2002, lorsque le ferry, qui assurait la liaison entre Ziguinchor, en Casamance, et Dakar, la capitale sénégalaise, a fait naufrage aux larges de la Gambie.

 Une information judiciaire ouverte par le parquet d’Evry, en région parisienne, a conduit au lancement de neuf mandats d’arrêt contre des personnalités sénégalaises, parmi lesquelles l’ancien Premier ministre, Mame Madior Boye, et l’ancien chef d’état-major de l’armée sénégalaise, le général Babacar Gaye.

Leave a reply

%d blogueurs aiment cette page :