Serigne Mbaye Thiam : "Le gouvernement va injecter 3 500 francs par élève à partir de 2014"

Serigne Mbaye Thiam : « Le gouvernement va injecter 3 500 francs par élève à partir de 2014″

Le gouvernement sénégalais a pris la décision de porter à 3 500 francs CFA la dépense par élève dans les différents établissements scolaires du pays, a révélé, mardi à Ziguinchor (Sud), le ministre de l’Education nationale, Serigne Mbaye Thiam, précisant que cette décision entrera en vigueur, à partir de 2014.

’’Jusqu’à présent, l’évaluation qui a été faite du montant dépensé dans les écoles par élève est de l’ordre de 400 à 600 francs. A partir de 2014, nous avons décidé d’injecter directement au niveau des écoles 3500 francs par élève’’, a-t-il annoncé au cours d’une réunion du comité régional de développement (CRD) consacré à l’éducation.

Toutefois, le ministre de l’Education a rappelé ’’qu’il y a une obligation de responsabilité, de redevabilité et d’imputabilité’’.
’’Nous mettrons en place des structures de supervision, de contrôle et de vérification qui permettront de savoir que cet argent injecté directement dans les établissements va à l’amélioration de la qualité de l’enseignement’’, a-t-il expliqué.

Le ministre de l’Education nationale a par ailleurs annoncé que son département va accroître les moyens alloués aux inspections d’académie et aux inspections de l’éducation et de la formation (IEF).

Serigne Mbaye Thiam a précisé que le budget de son ministère, pour l’exercice 2013, s’élève à 352 milliards de francs CFA. Sur ce montant, 306 milliards sont destinés au paiement des salaires, des primes et des indemnités, soit 87% en valeur relative.

Il a rappelé que le gouvernement a finalisé la rédaction, en janvier dernier, d’une nouvelle lettre de politique sectorielle pour l’éducation et la formation à l’horizon 2025.

Selon lui,  »cette nouvelle lettre de politique sectorielle a été opérationnalisée dans le cadre d’un nouveau programme dénommé PAQUET (Programme d’amélioration de la qualité, de l’équité et de la transparence) ».

Il a souligné que le PAQUET remplace le PEDEF (Programme décennal de l’éducation et de la formation), en rappelant que son évaluation a montré que le Sénégal a fait des progrès dans le domaine de l’accès et de l’équité.

‘’Les prochains défis que nous avons, c’est le défi de la qualité. Le gouvernement a pris l’option d’avoir une éducation de base de 10 ans, l’ambition de porter tous les enfants du préscolaire à la fin au moins du moyen’’.

’’Le gouvernement a décidé de jouer sur la qualité de l’enseignement en agissant sur l’intrant principal de la qualité qui est la qualité des enseignants. Par d’abord le relèvement du niveau de recrutement’’, a-t-il encore déclaré.
Il a signalé que  »le gouvernement a recruté récemment 2 188 élèves-maîtres sur la base d’un concours et non sur le quota sécuritaire ou à la discrétion du ministre ».

Il s’agit, selon lui, de miser ainsi sur la qualité de la formation des enseignants.

Ont pris part à la rencontre les autorités administratives, les responsables des écoles, les représentants des syndicats d’enseignants ainsi que les associations des parents d’élèves de la région.

Avant le démarrage des travaux, Serigne Mbaye Thiam a visité des écoles de la commune de Ziguinchor.

 

Leave a reply

%d blogueurs aiment cette page :