Tambacounda : Le Geep au chevet des établissements scolaires pour lutter contre la déperdition scolaire

Tambacounda : Le Geep au chevet des établissements scolaires pour lutter contre la déperdition scolaire

Pour endiguer le phénomène des grossesses précoces qui ont repris dans les établissements et qui constituent la principale cause de déperdition scolaire chez les filles, le Groupe pour l’Etude et l’Enseignement de la Population se bat pour l’intégration de l’Education à la Vie Familiale (EVF) dans les emplois du temps des classes des établissements scolaires de Tambacounda.

Un atelier de plaidoyer s’est tenu, hier vendredi à la maison des œuvres, sous la Présidence du Préfet Ahmadou Bamba Koné et en présence des autorités administratives et académiques, des parents d’élèves et des principaux de collège. Le GEEP a octroyé des financements à trois établissements scolaires pour des cours d’éducation à la vie familiale.

Le Groupe pour l’Etude et l’Enseignement de la Population entend assurer aux adolescents l’accès à l’information et aux services de santé de qualité, ceci pour réduire les grossesses précoces, qui ont repris dans les établissements scolaires, selon le coordonnateur régional du Groupe pour l’étude et l’enseignement de la population (GEEP). « En dépit des efforts déployés, les grossesses à l’école ont repris de l’ampleur depuis quelques années, du fait de la baisse du dynamisme des clubs d’Éducation à la vie familiale (EVF) implantés dans les établissements », renseigne Augustin Ndecky. Dans ce taux d’abandon, on compte malheureusement une proportion importante de jeunes filles victimes de grossesses précoces, précise le coordonnateur régional du Groupe pour l’étude et l’enseignement de la population (GEEP). Ainsi le GEEP et l’UNFPA unissent leurs efforts pour mener un plaidoyer fort auprès des autorités académiques et administratives pour un accompagnement des activités du GEEP, dont les cibles principales sont les élèves. Pour le coordonnateur National du GEEP, «l’UNFPA avait commis des experts internationaux qui ont fait une évaluation de ce qui s’est fait dans les écoles durant ses trois premiers programmes quinquennaux au Sénégal », indique M. Ndecky. Il ajoute qu’ « il y avait certes des résultats trouvés sur la baisse en ce qui concerne les grossesses précoces constatées auparavant dans les écoles ». Et de poursuivre que « depuis un certain nombre d’années, on a comme l’impression qu’il y a une reprise de ces grossesses précoces dans les écoles». Cette reprise des grossesses précoces, s’explique, selon M. Ndecky par le manque de temps des clubs EVF, citant l’exemple du lycée Mame Cheikh Mbaye où les cours s’arrêtent à 15h3O. «’L’élève qui descend à cette heure va manger et revenir pour son cours de rattrapage. Il n’a plus le temps d’aider son camarade ». Ce qui veut dire à l’en croire « les élèves sont laissés à eux-mêmes. Il n’y a personne pour leur donner la bonne information par rapport à leur sexualité », souligne-t-il. Le préfet Amadou Bamba Koné a, pour sa part invité le GEEP à changer d’idéal. « La région est confrontée à de nouvelles problématiques. Par rapport à votre intervention dans la région, je vous recommande de ne pas se concentrer sur la commune seulement, qui est mieux lotie que le reste de la région, et de s’ouvrir aux leaders d’opinion, notamment les chefs religieux ». L’UNFPA, représenté par Babacar Gueye, partenaire traditionnel du GEEP, lui a accordé un financement de 4 millions de FCFA, à donner comme fonds d’impulsion à 40 clubs éparpillés dans l’ensemble de la région de Tambacounda. L’expert a exhorté les clubs EVF d’évaluer leurs activités au sein des établissements et de voir comment envisager les actions futures, afin de renforcer les moyens techniques et logistiques, pour qu’ils puissent aller dans le milieu communautaire où se posent d’énormes problèmes. Les trois collèges bénéficiaires sont Gouye, Moriba Diakité, le plus surpeuplé, avec plus de filles que de garçons. Le troisième collège bénéficiaire est implanté dans le village de Nétéboulou. Un montant de 75.000 FCFA a été dégagé pour chacun de ces établissements, afin qu’ils s’assurent 30 cours d’EVF.


 

Leave a reply

%d blogueurs aiment cette page :